Dans beaucoup d’entreprises, la mode est au digital et au fonctionnement en réseau. Les réseaux sociaux d’entreprise permettent de créer des communautés en appuyant sur un bouton. Les managers remplacent le mot « organisation » par le mot « communauté » dans leur communication (la communauté RH, la communauté IT…).

Cet article vous révèle une méthode qui a fait ses preuves pour bien introduire Office 365 dans son équipe pour obtenir les bénéfices de la collaboration.

Pourquoi le ROI de ma communauté est-il si difficile à mesurer ? Comment démontrer la valeur de ma communauté de pratique à mon management ?

Beaucoup de managers pensent que les communautés en entreprise, ça ne marche pas. Via deux petites histoires, cet article illustre les six facteurs clé de succès d’une communauté et les bénéfices.

Savoir répondre rapidement aux transformations du marché et innover sont des enjeux majeurs pour la croissance des entreprises. Dans ce contexte, la gestion des connaissances (ou Knowledge Management) est un atout pour les firmes.

On parle de plus en plus souvent de la nécessité de déployer des pratiques collaboratives au sein des entreprises, et l’apparition de nouvelles technologies permet d’en accélérer le mouvement. Est-il possible d’associer cette dynamique à la conduite des programmes de transformation ?

La mise en place d’une filière « experts » est de plus en plus reconnue comme une nécessité dans les grandes entreprises, notamment à cause du nouvel impératif d’innovation et de protection des savoir-faire.

Schneider Electric pilote les communautés de pratique avec le programme Communities@Work.

Ce chapitre, rédigé par Louis-Pierre Guillaume, Coline Delmas et Karine Goglio-Primard, met en lumière le fonctionnement des communautés de pratique de Schneider Electric, les trois facteurs clés de succès d’un programme de communautés de pratique d’entreprise, et les bonnes pratiques de pilotage de ce programme.

Les communautés de pratique à l’œuvre : Communities@Work – des communautés en réseau chez Schneider Electric.

Ce chapitre, rédigé par Louis-Pierre Guillaume,  met en lumière le fonctionnement des communautés de pratique à l’intérieur du réseau social d’entreprise de Schneider Electric, réseau qui vise à partager, ne pas réinventer ce qui l’a déjà été, trouver les compétences, etc.

Les communautés apprenantes, qui sont au cœur de toute politique efficace de gestion des connaissances, se mettent en place progressivement dans les grandes organisations, soutenues par les technologies numériques. Elles jouent un rôle déterminant dans le contrôle des risques et dans l’innovation, et le métier de leader de communauté gagne en importance jusqu’à devenir central dans toutes les organisations.