Transformation digitale de la formations. La classe inversée à distance pour valoriser les connaissances et la collaboration

Notre ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer a dit récemment que les professeurs qui pratiquaient la classe inversée ont eu une très bonne adaptation à l’enseignement à distance pendant le confinement. Cette remarque peut aussi s’appliquer aux formations en entreprise.

Je confirme les propos du ministre. De mars à mai, j’ai enseigné un cours sur le management des connaissances à des étudiants en Master 2 à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Comme ce cours avait été planifié à distance, je l’avais conçu sous le format de la classe inversée virtuelle. Les étudiants, coincés chez eux, ont adoré ce cours, mélange de travaux de groupes, d’exposés, de tables rondes et d’études de cas. Les travaux de groupes en classe ont eu lieu grâce aux outils collaboratifs #Teams & #Klaxoon. Ils l’ont noté 4/5.

Les étudiants ont pris ainsi la responsabilité de leurs propres apprentissages, de façon collective, valorisant les connaissances des autres, apprenant des autres, collaborant avec les autres.

La classe inversée à distance est un enseignement bienveillant, qui ressemble assez au management bienveillant à distance.

Et vous, allez-vous transformer vos formations « classiques » présentielle en entreprise en classes inversées à distance ?

Pour allez plus loin

Remerciements

  • Julien Mesangeau, Directeur du Master 2 ECOSIM (Eformation, Communication, Systèmes d’information, Médias) de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • Aurore Haas, Maître de conférences à l’Université Paris Dauphine
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *