Articles en français

Alors que de nombreuses entreprises à mettre en œuvre des plans pour conserver leurs marges, nous nous interrogeons sur le rôle que peuvent jouer les communautés dans l’amélioration de la performance.

Comment améliorer la collaboration au sein d’un comité de direction en multi-site ? Un CoDir fonctionne bien lorsque ses membres communiquent, fonctionnent en équipe, et arrivent à créer une dynamique collective.

Renouveler le regard sur le Knowledge management : une approche par les usages. Édition 2022 du livre blanc du cabinet Ourouk et de Amallte

Louis-Pierre Guillaume, directeur du cabinet Amallte, propose dans Archimag n°351 (février 2022) quelques bonnes pratiques pour bien mener ses réunions hybrides et ses ateliers hybrides.

Comment préparer une réunion hybride, quelle est la configuration matérielle idéale, comment gérer la sécurité et les accès, comment faire un tour de table pour recueillir des points de vue, comment garantir une bonne réunion, comment réaliser un atelier, comment gérer un incident de connexion sont des bonnes pratiques pour vous aider à en tirer le meilleur.

Louis-Pierre Guillaume, Fondateur et CEO de Amallte, et Nathalie Héritier ont obtenu le Certificat « Pratique du coaching d’équipe » de l’Université PARIS-DAUPHINE-PSL & du Cabinet CHRYSIPPE-R&D.

Le guide pratique des communautés est un ouvrage réalisé par une communauté de praticiens et de chercheurs, sous la direction de 5 éditeurs, dont Louis-Pierre Guillaume.

Alors que de nombreux leaders de communautés de pratique s’interrogent sur la faible participation des membres de leur communauté, surtout en distanciel, nous faisons le point sur les moyens de stimuler l’engagement des membres.

La formation Arcateg est une aide pour votre projet de gouvernance documentaire.

Alors que nous commençons à nous déconfiner, nous faisons le point sur les réunions hybrides qui, en mélangeant le présentiel et le distanciel, demandent beaucoup plus de préparation et d’animation pour être réussies.

Alors que nous entamons notre troisième confinement, nous faisons le point avec une société qui a su mettre en place plan de continuité des activités prenant en compte la capitalisation et le transfert des connaissances, pour limiter les risques.
Pourquoi avons-nous besoin de capturer et de transférer des connaissances essentielles ? Que se passera-t-il si nous ne le faisons pas ?